Jacques PEROCHON

Nous avons envisagé avec notre technicien Vacciplant® pour la campagne 2013, car en termes de restrictions résidus, cela me semblait être la bonne alternative.

J'ai traité, avec Vacciplant®, toutes mes parcelles en période estivale. Un traitement fin juin, un traitement en juillet, un traitement fin août pour les variétés les plus sensibles et j'ai terminé par un Géoxe® avant la récolte. Cette année la pression tavelure a été assez importante, j'ai eu des contaminations primaires sur mes Gala et Leratess et j'ai eu 3 ha particulièrement touchés que nous avons identifiés lors de l'éclaircissage manuel. Au départ, je craignais un peu d'utiliser Vacciplant®, au regard des contaminations issues de la période primaire. Au final, je n'ai pas vu de traces de tavelure secondaire sur mes pommes quand je les ai passées à la calibreuse, même sur mes Gala. Pour moi, Vacciplant® a fait son boulot pour la tavelure et la conservation, aucun dégât à la récolte, alors que les conditions climatiques étaient défavorables. J'en referai l'année prochaine et pourquoi pas adapter mon temps de travail au produit en revenant du Vacciplant® tous les 10 jours a lieu de 20 jours comme cette année, puisqu'avant je limitais les traitements, car les produits traçaient.

De plus, traiter mes pommes avec Vacciplant® en période estivale, me permet de garder la possibilité en cas de très forte pression de mettre un Delan® supplémentaire au printemps, étant donné que les applications de Delan® sont limitées. Je me sens donc plus flexible, ce qui n'est pas le cas en tout chimique, à cause des restrictions.